13 avr. 2015

Speed Cubing & Pixel Art

Après Québec, Austerlitz et Toulon, j'ai décidé de terminer la semaine tranquillement.
Voici le compte-rendu d'un dimanche cubique au Gobelin. Oui, cubique.





Aide en ligne : J'ai eu des retours de neuneus qui m'ont dit que les photos étaient trop petites. Si vous cliquez dessus, ça les agrandit. C'est en général l'effet escompté pour toutes les photos du web. Je sais pas trop quoi dire, là... Reprenons.


Je vais vous présenter deux types incroyables.
Vers la professionalisation du Rubik's Cube ?



En ballade un dimanche.
Lorsqu'on est accueilli comme cela,
on ne voit pas le piège tout de suite.
C'était au >> Gobelin <<, Sartrouville (78)
pour une journée spéciale Cubing.

Là, il y avait déjà un indice. Poursuivons la visite.

Mon Dieu ! Il y a un marché pour ça ?

Le cube est en pleine effervescence

Oui, il y a un marché, en pleine effervescence. J'ai rencontré des Speed Cubeurs, des Blind Cubeurs, des Pixel Art Cubeurs, et toutes sortes d'autres cubeurs.

Le Gobelin ferait-il travailler des enfants le dimanche ?
Ils doivent résoudre des cubes par dizaine. Pourquoi ?
L'établissement est une maison de bonne réputation, comme en témoigne
toute la collection Praxeo dans les rayonnages en haut à droite de la photo,
donc je ne m'inquiète pas.



Je résous l’énigme lorsque je rencontre trois cubeurs d'une autre espèce.
À gauche : David, Pixel Art Cubeur
Au centre : Yann, Speed Cubeur
À droite : Yves, Coach & Blind Cubeur
Présentations...

Le Speed Cubing, avec Yann, 23 secondes




Yann (à droite) est en classe de première. Il a appris le cube au collège Maupassant à Houilles (78). L'un de ses professeurs était aussi animateur d'un club qui réunissait cinquante cubeurs. Belle initiative.

Yann a une dextérité exceptionnelle, mais il juge qu'il doit encore travailler la théorie, puisqu'il résout le cube en 100 ou 120 coups et 23 secondes. Dans le milieu de la compétition, un cubeur expérimenté connaît des raccourcis qui lui permettent de descendre à 60 coups... en 23 secondes aussi. Yann manipule vraiment super vite.
Pour découvrir le monde du speed cubing, les F2L, OLL et PLL, vous en saurez beaucoup plus sur le site de référence Francocube. Compatible avec Mozilla Firefox pour lancer les séquences animées.




Le Rubik's Cube ne disparaîtra jamais


Yann Berger considère le cube comme un objet et une activité résolument modernes. Pour lui, ce n'est plus un casse-tête, c'est un sport. C'est lorsqu'il annonce : "le cube ne disparaîtra jamais" que nous engageons une discussion passionnante.
Le cube ne disparaîtra jamais parce que la théorie continue à évoluer.

Comme aux échecs, les algorithmes et les robots - qui résolvent aujourd'hui le cube 3x3x3 en 1.8 seconde - contribuent à faire progresser les humains. En effet, les robots trouvent des résolutions de certains mélanges tout à fait standard en 10 ou 20 mouvements. Il est d'ailleurs démontré que n'importe quel mélange de cube 3x3x3 peut être résolu en moins de 21 mouvements. Il faut juste trouver les effroyables séquences de raccourcis si peu compatibles avec le cerveau humain, et bien différentes des méthodes par phase (F2L, OLL, PLL). Le résultat de cette coopération homme-machine a produit pour résultat l'explosion de tous les records du monde, comme en témoigne cette vidéo de 2012. Accrochez-vous :




Le record du 3x3x3 est détenu depuis 2013 par le néerlandais Mats Valks avec 5.55 secondes. Avec les techniques en cours, ces records peuvent être battus à tout moment.

Le Pixel Art Cubing, avec David

L'approche de David sur le cube est hors norme. Là où certains me parlent des F2L et d'autres de Théorie des Commutateurs, il évoque ce qu'il aime dans le cube : l'anaphorisme, l'illusion d'optique animée, la mémoire photographique, la calculatrice humaine et le pixel art. Pour achever son introduction, le cube est avant tout un moyen de communication.

Aujourd'hui, toutes ces disciplines sont au service de sa passion cubique. Elles lui ont été inspirées, dit-il, par ces activités présentes et passées, parmi lesquelles : réalisateur radio, photographe, régisseur son et lumière de cabaret et de théâtre, acrobate (!?), comédien, gérant d’une agence événementielle et de production de spectacle. Il ajoute "etc.". Bah oui.


C'était donc David qui mettait les enfants à contribution.
Ici avec Mat., dix ans, et moins d'une minute pour résoudre un cube.

Pour Dave - son nom de scène -, le cube est un art. Il est maintenant devenu professionnel de cub-art. Avec son compère Mike, ils sont d'ailleurs les meilleurs du monde dans ce domaine.
Et même s'ils n'étaient pas les seuls pixel-art-cubeurs professionnels du monde, pour les avoir vus à l'oeuvre, il ne fait aucun doute qu'ils seraient les meilleurs !


Le logo du Gobelin en Pixel Art Cubing
Conçu secrètement, réalisé en live avec une jeune troupe.
À droite, Gilles Masclef, fondateur du Gobelin à Sartrouville (78)
Vous vous souvenez ? Voir ici

Un tableau des CubArtBrother est un iceberg, dont ils ont offert aux enfants réalisateurs la face émergée, en leur donnant un plan et une organisation. La face immergée, c'est la conception. Je ne les ai pas interviewés sur ce sujet pour éviter un "vent" : gros secret de fabrication !

Les CubArtBrothers






Réalisation des 600 cubes
Tableau


Mike et Dave sont les CubArtBrothers, spécialistes du spectacle d'art éphémère
exclusivement à base de cubes, et avec, ils font des choses incroyables. Comme ceci.


Leur méthode de Pixel Art (qui n'est pas leur seul talent de cubeur)
consiste à partir de la matière brute.
Prenez deux ou trois caisses de 75 kilos de cubes comme celle-ci,
et faite un tableau avec. Simple, non ?






Rejoignez les CubArtBrothers sur Facebook

Retrouvez les CubArtBrothers du Facebook, où sont faites toutes leurs annonces d'événements et de spectacles. Ils se déplacent le dimanche pour amuser nos enfants, ça vaut bien un like, pour commencer, non ?


Pour terminer, je partage quelques chiffres
impressionnants sur le cube, fournis par les deux Bro's.

Le Blind Cubing, avec Yves


On a maintenant fait connaissance avec un Speed Cubeur et un Pixel Art Cubeur. Qu'est-ce qu'il reste ? Aurais-je gardé le meilleur pour la fin ? Qu'est-ce qu'il fait avec un cube, Yves ?

D'abord, j'apprends que c'est lui qui a appris le cube aux deux autres, et je l'ai encore vu les coacher dans la boutique sur des méthodes d'optimisation. Mais je ne vais pas vous parler de théorie, car la performance de Yves est plus visuelle... s'il l'on peut dire.

Yves s'attaque d'abord à toutes sortes de cubes


On lui donne ceci

Voilà ce qu'il en fait !

Même sanction avec celui-ci,
mais attendez, ce n'est pas le pire.

Le tout nouveau Cube-Sudoku. Réfléchissez bien : une horreur.
Yves a trouvé la solution : il faut le résoudre avec la méthode à l'aveugle.
Bluff ?


Yves n'a pas froid aux yeux


C'est parti pour un cube à l'aveugle.

Pas le temps de faire une pause, c'est déjà fini.

Pour terminer, ce n'est pas moi qui ai gardé le meilleur pour la fin, c'est Yves !

Yves Thomas s'attaque à trois cubes en aveugle en simultané.
Voir la vidéo sur sa page Facebook.

En plus, Yves est un excellent pédagogue, aussi bien du Speed Cubing que de l'Aveugle.
Il faudra me faire penser à vous écrire un petit quelque chose là-dessus...

Yves est aussi moniteur de VTT acrobatique.
Voici la touche finale, parce que chez Praxeo, on n'est pas monomaniaque.






C'est tout pour aujourd'hui.




Alexis Beuve
(c) Praxeo 2015





12 avr. 2015

[e-book] Napoleon's Triumph - procédure d'attaque

Napoleon's Triumph fait partie de mon top 5 des jeux de société.
Son auteur, Bowen Simmons est un génie de créativité.

Je vous offre une revue et un petit e-book pour l'apprentissage des règles.

Le matériel

Somptueux !

Le matériel : grande carte cartonnée, superbe.
Les Divisions sont des blocs en bois, regroupées en Corps d'Armée
Source : Simmons Games

Les généraux sont collés sur des pièces de métal.

Au cœur du combat.
La mobilité compte tout autant que les rapports de force.
Encerclements et manœuvres de flanc meurtrières.
Les formations : à gauche, encerclés, les Russes se sont mis en carré.
Trois flancs sont bloqués en défense pendant
que les deux divisions de Constantin en réserve
évitent à l'armée une très douloureuse retraite.

Les règles

Parfaites !

Les règles sont disponibles en français
sur le site Simmons Games.



Napoleon's Triumph (ou "NT") est un wargame napoléonien qui reproduit une bataille, une seule : la bataille d'Austerlitz, 2 décembre 1805. Un thème ultra-classique, l'un des plus classiques en fait. C'est pourtant celui qu'a choisi Bowen Simmons pour nous offrir un trésor de créativité.

  • Du renouvellement
    NT reproduit une seule bataille mais le jeu est hautement renouvelable, d'une part au début du jeu par la constitution secrète des corps d'armée (où est-ce qu'il a mis sa garde ? et son artillerie ? et sa cavalerie lourde ?!), d'autre part à la fin du jeu par les conditions de victoire très complètes. Si ça ne suffisait pas, il y a aussi deux scénarios.
  • De l'incertitude, mais pas de hasard
    Puisque le hasard dans les wargames avait pour objectif de simuler l'incertitude, Bowen Simmons n'a pas fait de règles de hasard, mais des vraies règles d'incertitude ! Brouillard de guerre, brouillard tout court comme à Austerlitz en ce 2 décembre 1805 : on ne connaît pas la constitution des corps d'armée ennemis avant de les avoir engagés au contact. Et encore, ils ne dévoilent que la première ligne, puis les unités de contre-attaque : surprise !
  • Pas de chiffres, pas de marqueurs, pas de tables
    Dès règles de combat, des manœuvres, des formations, et pourtant, contrairement à un wargame classique, il n'y a dans NT aucune table de résolution des combats (tout se fait de tête, facilement avec un peu d'habitude), pas de table de terrains et de mouvements, pas de chiffres sur les pions en bois si ce n'est la nature des unités et leur force sur une échelle de 1 à 3, pas de tables de formations, et aucun marqueur.
  • mais... un ticket d'entrée assez sévère
    Les règles sont courtes pour un wargame, 10 pages. Il y a peu d'exemples (ils ne sont pas nécessaires), aucun tableau, essentiellement un texte structuré et extrêmement bien écrit. Avec l'habitude, lorsqu'on relit les règles, il n'y a pas une virgule à changer ; le choix des mots est chirurgical. Les règles sont courtes, mais denses, et tellement novatrices qu'on n'est pas habitués... Il se passe du temps et beaucoup de questions entre la fin de la première lecture et la capacité à résoudre un premier combat. Si ces règles sont superbes, leur apprentissage est malheureusement fastidieux : c'est le ticket d'entrée de l'innovation. Et ça vaut le coup. Avec l'habitude, lorsque les mécanismes sont acquis, on joue de façon très fluide : au-delà des règles, la pratique du jeu parvient assimiler la logique de la conception de l'auteur. Il ne faut pas apprendre les règles, il faut les comprendre.


Voilà à peu près tout ce qu'il y a à savoir sur les terrains.
Cette élégante cartographie remplace avantageusement
les lourdes tables de mouvements d'antan

Les terrains : toutes les informations nécessaires
sont directement imprimées directement sur les Lieu.
Explications et plus de détail ici

e-book Praxeo : Procédure d'Attaque et Règles oubliées

Je vous offre un organigramme de la Procédure d'Attaque. On en trouve plusieurs sur le web, et j'ai mis du temps à affiner celui-ci avant de le publier. Au début, ça fait peur, mais il est très utile pour débuter, visualiser toutes les règles, la façon dont elles s'appliquent et la façon dont elles s'articulent. Si tout va bien, avant la fin de votre première partie, vous n'en aurez déjà plus besoin. Les règles seront acquises.

Ce petit e-book contient aussi trois mémentos des règles fréquemment oubliées. Je m'y réfère systématiquement avant toute nouvelle partie... pour les rappeler à mon adversaire :-)


e-book PRAXEO, cliquer sur l'image pour télécharger


Vidéos d'apprentissage

En complément de la procédure d'attaque, je recommande de visualiser les quatre tutoriels de Walterlai.
Les enfants perdus
Pour joueurs déjà expérimentés. Brillant !


Conditions de victoire & Stratégies

Géniales !

Deux systèmes de conditions de victoire cohabitent : victoire aux objectifs ou mort subite. C'est souvent le gage d'une conception d'une grande finesse, et d'une belle profondeur stratégique.
Les lecteurs de ce blog connaissent déjà les principes de stratégie inversées entre les systèmes de comptage et les systèmes de mort subite : Voir la grande saga STRATÉGIES sur ce blog, et notamment l'Épisode IV. Alors, lorsque les deux cohabitent, nous sommes devant un chef d'oeuvre, hautement renouvelable.

Mort Subite: armée démoralisée

Le moral de l'armée Austro-Russe tombe à zéro après quatre heures de bataille (seulement).
À droite, la piste d'activation des Corps d'Armée et unités indépendante. Fluide.

Systèmes aux points : capture d'objectifs

Si les armées ne sont pas en détoure à la fin du tour 10, la partie se joue aux objectifs. Et là encore, Bowen Simmons a fait fort : le Français décide des conditions de victoire de l'attaquant.
  • Si le Français a engagé ses deux corps d'armée de renfort (le piège de Napoléon avec l'arrivée de Davout), c'est lui qui doit atteindre et capturer des objectifs territoriaux.
  • S'il n'a pas engagé ses renforts, il joue en défense et ce sont les Austro-Russes qui doivent atteindre et capturer des objectifs dans le camps français.

Imaginez seulement que le Français diffère l'arrivée de ses renforts, laissant l'adversaire dans le doute complet quant aux objectifs à atteindre !

Plans de batailles

Lors des première parties, les armées terminent très vite en déroute, et on se demande même s'il est possible de terminer une partie autrement... Une boucherie, un véribable massacre. Sur la photo ci-dessus, une bataille de quatre heures (quatre tours) ont suffit. Avec un peu de pratique, les déroutes arrivent aux tours 6 ou 8. Puis un jour la lumière jaillit : on arrive au tour 10 avec les deux armées encore sur pieds.

Le problème : les combats au corps à corps et les engagements brutaux coûtent très cher en moral. Il faut apprendre à observer, patienter, manœuvrer, flanquer, retraiter en bon ordre, optimiser le déploiement de l'armée avec des rideaux de cavalerie, chercher l'information, attendre que l'adversaire se dévoile pour savoir où attaquer, et où consolider.

Avec l'expérience, nos parties durent deux heures. On fait l'aller-retour dans l'après-midi. Beaucoup se terminent aux objectifs.





Liens utiles


Il faudra que je prenne le temps de rédiger un Guide Stratégique sur Napoleon's Triumph.
Mais pour l'instant, je dois me consacrer à autre chose. Deux autres jeux sur lesquels il me reste quelques publications à achever > Voir Praxeo 2015 : Pour passionnés seulement.


Alexis Beuve
(c) Praxeo 2015




Othello : c'est top !

Loading...

Le go : le jeu le plus ancien

Loading...

Découvrez le Mah-Jong moderne

Loading...

Shogi, les échecs japonais

Loading...

Xiang-Qi, le plus pratiqué au monde

Loading...

Poker de tournoi

Loading...

Backgammon de tournoi

Loading...

On ne présente pas les échecs

Loading...