27 mai 2011

[Livre] Poker is War : qu'apporte-t-il de plus ?

Poker is War
Qu’apporte-t-il de plus ?






À l’annonce de la sortie de Poker is War, une question récurrente fleurit sur les sites institutionnels et sur les forums : qu’est-ce que Poker is War apporte de plus, en particulier par rapport à Le poker, au-delà du hasard, de la même collection ?





En tant qu’éditeur (Praxeo), je serais tenté de dire que Poker is War commence là où Le poker, au-delà du hasard s’arrête. Mais ce n’est pas tout à fait exact, dans la mesure où Yann Le Dréau revisite aussi tous les fondamentaux et qu’Au-delà du hasard pousse quand même un peu fort sur certains segments du jeu. Toutefois, depuis 2007, le niveau de poker a incroyablement progressé, et si le premier est encore loin d’être obsolète, l’enseignement de Poker is War a suivi ce mouvement au fil de l’écriture, afin d’accéder aux demandes des joueurs les plus exigeants. Poker is War tutoie le poker professionnel, la technique exposée est de très haut niveau, ce que je n’ai jamais prétendu avec le premier opus, que je souhaitais plutôt accessible à tous (moyennant un travail personnel du lecteur). Aussi, si le premier amène le lecteur à une profonde introspection, le second livre tout, sur un plateau d’argent.



La première différence : une question de fond

Le poker, au-delà du hasard est un livre d’auteur, qui ne s’inspire d’aucun courant de pensée. Et j’en suis très fier. Dans ce sens, beaucoup ont adhéré, certains ont critiqué. Normal. La prise de risque était conséquente, un projet sans filet, et des milliers de lecteurs ont répondu présent.

Par contre, pas de risque avec Poker is War, sur le fond du moins : l’enseignement pokéristique adopte le langage « normalisé » des joueurs qui débattent quotidiennement de technique et de stratégie. Même si la plupart des méthodes et des barèmes proviennent des études personnelles de l’auteur (Yann), tous les lecteurs retrouveront un discours moderne et des études à base de range segmenté, polarisé ou mergé, de betting patterns et de reverse betting patterns et de 3, 4 et 5-bets light qui sont passés dans le langage courant.




Poker is War et le milieu professionnel
Une étroite collaboration


En publiant l’ebook Duels au-delà du hasard en avril 2010, nous testions le chapitre du heads-up en situation réelle, où l’équipe Praxeo coachée par Yann et « sa méthode » a défié quatre joueurs professionnels. Après ce test-match, il n’est plus question aujourd’hui de tendre des traquenards car justement, les 25 autres chapitres ont été relus, corrigés et validés par des joueurs professionnels. Ils ont donné leur avis et finalement leur aval sur le contenu. En particulier, Poker Académie a soutenu le projet de bout en bout pour un résultat inestimable dont vous profiterez à chaque page. Un immense merci à Éloi Relange, Basile Yaiche et Fabien Perrot. De plus, les pros Valvegas et Julien Martini, s’ils n’ont pas participé directement au contenu, ont accompagné le chantier.







Le jeu post flop

S’il est un domaine qui a évolué depuis quatre ans, c’est bien le jeu post flop. La théorie était en pleine évolution lorsque j’écrivais Le poker, au-delà du hasard. Mon livre m’a souvent attiré des questions du style : « À quand le jeu post flop approfondi autant que le préflop ?». Pendant deux ans, j’ai répondu : « lorsque la théorie sera prête. La vague scandinave n’est pas le niveau ultime de la Force. Il y en a un autre… » Aujourd’hui, je peux répondre : « C’est dans Poker is War ! ». Et en particulier, vous apprendrez tous les moves et les betting patterns post flop développés durant un week-end en tête-à-tête très mouvementé à Istanbul avec une coach aussi belle que sulfureuse : Siyah.




La littérature

Si Le poker, au-delà du hasard est un livre d’auteur, Poker is War est aussi un livre d’écrivain, car l’apport de Franck Garot - Vers Minuit - a permis de passer le cap des « simples » personnages. Nous plongeons maintenant dans un monde, une ambiance, une intrigue. Je souhaitais même un véritable meurtre final, mais mes co-auteurs s’y sont opposés ;-). Ce sera la surprise, et le livre termine quand même en feu d’artifice, à l’EPT de Barcelone.




L’ambiance

Chose rare, le titre Poker is War a été retenu avant même que la première ligne du livre ne soit écrite. Yann Le Dréau précise, en introduction : « Ce titre n’est pas une revendication, mais un avertissement : on ne peut gagner au poker sans être préparé à combattre dans l’arène, ni s’imposer une discipline de fer ». Je souscris, évidemment, et j’ai demandé à jouer le jeu pleinement, tant sur le plan de la charte graphique que sur le choix de certaines expressions des coachs, sans oublier les illustrations réalisées par le jeune et brillant Ivan « Kenby » Seisen, qui allège le discours technique par quelques notes d’humour. Dorénavant, vous regarderez les mouettes et les chevaux de course d’un autre œil.





En conclusion

- Si vous avez aimé Le poker, au-delà du hasard, vous adorerez Poker is War.
- Et si vous êtes restés sur votre faim dans certains compartiments du jeu, vous mangerez avec un appétit gargantuesque dans Poker is War.
- Dans tous les cas, soyez sûrs que ces deux livres ne sont pas redondants, qu’ils sont très différents et qu’ils se complètent. Éditeurs et auteurs, nous sommes tous fiers de chacun des 14 titres de la collection Praxeo et restons vigilants sur la cohérence de l’ensemble.

Bonne lecture, bonne parties.

Suivez les goodies et les événements sur le blog et sur Facebook.


Exclusivité

Depuis le 27 mai, Poker is War est disponible en précommande sur Poker Production.




Alexis Beuve (c) Praxeo 2011

Othello : c'est top !

Loading...

Le go : le jeu le plus ancien

Loading...

Découvrez le Mah-Jong moderne

Loading...

Shogi, les échecs japonais

Loading...

Xiang-Qi, le plus pratiqué au monde

Loading...

Poker de tournoi

Loading...

Backgammon de tournoi

Loading...

On ne présente pas les échecs

Loading...