27 mai 2011

[Livre] Poker is War : qu'apporte-t-il de plus ?

Poker is War
Qu’apporte-t-il de plus ?






À l’annonce de la sortie de Poker is War, une question récurrente fleurit sur les sites institutionnels et sur les forums : qu’est-ce que Poker is War apporte de plus, en particulier par rapport à Le poker, au-delà du hasard, de la même collection ?





En tant qu’éditeur (Praxeo), je serais tenté de dire que Poker is War commence là où Le poker, au-delà du hasard s’arrête. Mais ce n’est pas tout à fait exact, dans la mesure où Yann Le Dréau revisite aussi tous les fondamentaux et qu’Au-delà du hasard pousse quand même un peu fort sur certains segments du jeu. Toutefois, depuis 2007, le niveau de poker a incroyablement progressé, et si le premier est encore loin d’être obsolète, l’enseignement de Poker is War a suivi ce mouvement au fil de l’écriture, afin d’accéder aux demandes des joueurs les plus exigeants. Poker is War tutoie le poker professionnel, la technique exposée est de très haut niveau, ce que je n’ai jamais prétendu avec le premier opus, que je souhaitais plutôt accessible à tous (moyennant un travail personnel du lecteur). Aussi, si le premier amène le lecteur à une profonde introspection, le second livre tout, sur un plateau d’argent.



La première différence : une question de fond

Le poker, au-delà du hasard est un livre d’auteur, qui ne s’inspire d’aucun courant de pensée. Et j’en suis très fier. Dans ce sens, beaucoup ont adhéré, certains ont critiqué. Normal. La prise de risque était conséquente, un projet sans filet, et des milliers de lecteurs ont répondu présent.

Par contre, pas de risque avec Poker is War, sur le fond du moins : l’enseignement pokéristique adopte le langage « normalisé » des joueurs qui débattent quotidiennement de technique et de stratégie. Même si la plupart des méthodes et des barèmes proviennent des études personnelles de l’auteur (Yann), tous les lecteurs retrouveront un discours moderne et des études à base de range segmenté, polarisé ou mergé, de betting patterns et de reverse betting patterns et de 3, 4 et 5-bets light qui sont passés dans le langage courant.




Poker is War et le milieu professionnel
Une étroite collaboration


En publiant l’ebook Duels au-delà du hasard en avril 2010, nous testions le chapitre du heads-up en situation réelle, où l’équipe Praxeo coachée par Yann et « sa méthode » a défié quatre joueurs professionnels. Après ce test-match, il n’est plus question aujourd’hui de tendre des traquenards car justement, les 25 autres chapitres ont été relus, corrigés et validés par des joueurs professionnels. Ils ont donné leur avis et finalement leur aval sur le contenu. En particulier, Poker Académie a soutenu le projet de bout en bout pour un résultat inestimable dont vous profiterez à chaque page. Un immense merci à Éloi Relange, Basile Yaiche et Fabien Perrot. De plus, les pros Valvegas et Julien Martini, s’ils n’ont pas participé directement au contenu, ont accompagné le chantier.







Le jeu post flop

S’il est un domaine qui a évolué depuis quatre ans, c’est bien le jeu post flop. La théorie était en pleine évolution lorsque j’écrivais Le poker, au-delà du hasard. Mon livre m’a souvent attiré des questions du style : « À quand le jeu post flop approfondi autant que le préflop ?». Pendant deux ans, j’ai répondu : « lorsque la théorie sera prête. La vague scandinave n’est pas le niveau ultime de la Force. Il y en a un autre… » Aujourd’hui, je peux répondre : « C’est dans Poker is War ! ». Et en particulier, vous apprendrez tous les moves et les betting patterns post flop développés durant un week-end en tête-à-tête très mouvementé à Istanbul avec une coach aussi belle que sulfureuse : Siyah.




La littérature

Si Le poker, au-delà du hasard est un livre d’auteur, Poker is War est aussi un livre d’écrivain, car l’apport de Franck Garot - Vers Minuit - a permis de passer le cap des « simples » personnages. Nous plongeons maintenant dans un monde, une ambiance, une intrigue. Je souhaitais même un véritable meurtre final, mais mes co-auteurs s’y sont opposés ;-). Ce sera la surprise, et le livre termine quand même en feu d’artifice, à l’EPT de Barcelone.




L’ambiance

Chose rare, le titre Poker is War a été retenu avant même que la première ligne du livre ne soit écrite. Yann Le Dréau précise, en introduction : « Ce titre n’est pas une revendication, mais un avertissement : on ne peut gagner au poker sans être préparé à combattre dans l’arène, ni s’imposer une discipline de fer ». Je souscris, évidemment, et j’ai demandé à jouer le jeu pleinement, tant sur le plan de la charte graphique que sur le choix de certaines expressions des coachs, sans oublier les illustrations réalisées par le jeune et brillant Ivan « Kenby » Seisen, qui allège le discours technique par quelques notes d’humour. Dorénavant, vous regarderez les mouettes et les chevaux de course d’un autre œil.





En conclusion

- Si vous avez aimé Le poker, au-delà du hasard, vous adorerez Poker is War.
- Et si vous êtes restés sur votre faim dans certains compartiments du jeu, vous mangerez avec un appétit gargantuesque dans Poker is War.
- Dans tous les cas, soyez sûrs que ces deux livres ne sont pas redondants, qu’ils sont très différents et qu’ils se complètent. Éditeurs et auteurs, nous sommes tous fiers de chacun des 14 titres de la collection Praxeo et restons vigilants sur la cohérence de l’ensemble.

Bonne lecture, bonne parties.

Suivez les goodies et les événements sur le blog et sur Facebook.


Exclusivité

Depuis le 27 mai, Poker is War est disponible en précommande sur Poker Production.




Alexis Beuve (c) Praxeo 2011

19 mai 2011

[M44] Sainte Mère – Église, Omaha Beach & Memoir '44

Avec Days of Wonder, j’ai lancé Le Guide Tactique et Stratégique de Mémoire 44 en avant première, le 8 mai 2011 à Sainte Mère – Église, en présence de Richard Borg, l’auteur du jeu.On May 8, 2011, in Sainte Mère-Église, we (Days of Wonder, the publisher - and myself, the author) launched the Memoir '44 Tactical and Strategic Guide, previewing the first French copies of the book to the public in the presence of the designer of the game, Richard Borg.

Histoire d’un incroyable projet
An incredible endeavor
Sometimes History is stranger than fiction...
Je me suis surpris il y a quelques années à me passionner pour un jeu de société, rêve d’enfant d’aspect un peu « régressioniste » où l’on joue avec des petits soldats en plastique. Avec l’expérience, ce jeu s’est avéré plus complexe qu’il paraît. J’ai découvert sa communauté inter-nationale très impliquée, sérieuse, passionnée mais aussi très respectueuse de l’histoire et de la mémoire de la Seconde Guerre mondiale. Elle s’était dotée d’une fédération et de structures de tournois.

Tous les prérequis pour lancer le projet d’un livre tactique et stratégique sur Mémoire 44 me semblaient réunis, projet que je proposai à l’éditeur du jeu Days of Wonder. C’était en 2009. Après deux ans et demi de travail, Mémoire 44 – Le Guide Tactique et Stratégique a été inauguré en avant-première à l’occasion du troisième Open de France de Mémoire 44, indéniable-ment le lancement le plus émouvant de mes quatorze publications, au regard des conditions de sa sortie.
Some years back, when I first stumbled onto this board game, I surprised myself falling back into childhood, delighted to play for hours on end with little plastic soldiers. With practice, I discovered a game that is deeper than it appears at first sight and that has attracted a dedicated, international community of players drawn together by a common passion and respect not just for gaming, but also for the History and commemoration of World War II. Also, tournaments and federations were in place.

All the prerequisites to launch a Tactical and Strategic Guide for Memoir '44 seemed at hand, and I resolved to contact the game's publisher, Days of Wonder. It was in early 2009. Two and a half years of hard labor later, Memoir '44 - The Tactical and Strategic Guide is finally ready. Previewed to the public at the occasion of the 3rd French Open Tournament, this fourteenth release of my career as a Publisher of board game books undeniably qualifies as my most moving book launch yet, given its emotionally-charged historical context.

Sainte Mère – Église, Hôtel de Ville,
Richard Borg (Chicago, Mémoire 44)
& Alexis « Praxeo » Beuve (Paris, France)
Open de France de Mémoire 44, 2011
C’était un 8 mai, à quelques kilomètres de mon lieu de naissance, en présence de Richard Borg (Chicago), l’auteur du jeu, d’Éric Hautement (San Francisco), PDG de Days of Wonder et de Marc Lefèvre, maire de Sainte Mère – Église.It happened on the 8th of May (V-E Day), a mere miles away from the place of my birth, in the presence of the game's author himself, Richard Borg (Chicago, USA), Days of Wonder CEO, Eric Hautemont (San Francisco, USA) and Mr. Marc Lefèvre, Mayor of Sainte Mère-Église, where the French Open was held this year.


Les images parlent d’elles-mêmes,
le sujet comme les lieux méritent de la pudeur. Silence.

Pictures are worth a thousand words.
Here more than ever, they speak for themselves - Emotion and Silence.




Omaha Beach

7 mai, 8 heures 30. Direction Omaha Beach.
May 7th, we leave Sainte Mère – Église early in the morning.
Direction: Omaha Beach.















Alexis Beuve + Richard Borg



Pointe du Hoc


Rangers & prisonniers allemands
Rangers & German prisoners






Éric Hautemont (Days of Wonder)



Sainte Mère – Église


En mémoire du célèbre para du 505th PIR,
John Steele (Metropolis, Illinois)
Tribute to John Steele (Metropolis, Illinois), of the 505th PIR



Kilomètre zero de la « Voie de la liberté »


« On ne joue pas à la guerre »

War is not a game


Marc Lefèvre

Maire de Sainte Mère – Église.
Mayor at Sainte Mère – Église.
« On ne joue pas à la guerre » déclare Marc Lefèvre au micro, dans l’hôtel de ville. Et pourtant, il est au même moment en train d’inaugurer de Troisième open de France de Mémoire 44. Nous écoutons son message qui n’est pas une mise en garde, malgré les apparences, mais la reformulation de sa compréhension de l’événement. Sceptique sur la démarche au début, il s’est longue-ment entretenu avec Arnaud Roy, président de la Fédération Française de Mémoire 44 et Days of Wonder. Les pourparlers ont commencé en septembre 2010. Il craignait une assemblée de « nostalgiques » ou de geeks sur console vidéo. Il a trouvé une communauté de passionnés d’histoire, des militaires, des profes-seurs, des commissaires aux comptes, des auteurs, des étudiants, et des enfants dont le niveau ne cesse de monter, tous extrêmement honorés de l’accueil qui leur a été réservé par les institutionnels, les commerçants et les habitants de Sainte Mère – Église."War is not a game" said Marc Lefèvre, Mayor of Sainte Mère-Église as he spoke into the mike in his town hall on May 8, 2011. Yet at this precise moment, he was signaling the official start of the French Open of Memoir '44. His message was heard by the players, not as the warning it may have sounded like to innocent by-standers, but rather as a challenge to all participants. He then went on to explain his initial reluctance and misgivings to the proposal made months earlier by Arnaud Roy, President of the French Federation of Memoir '44, and Adrien Martinot of Days of Wonder Europe. As the long-time Mayor of a town charged with history, often solicited with diverse proposals, he wanted to make sure this group of players, of which he knew so little about, would not be a group of disturbed "nostalgics" or unruly "shoot first and ask questions later" geeks. Instead, he found a community of dedicated players brought together by a common interest and passion for History, be they military men, teachers, students, or even children whose play skill often belies their age. All were deeply honored and moved by the welcome given to them by all the inhabitants of Sainte Mère-Église.
« Enfant du pays » (tous les Beuve trouvent leurs racines dans la Manche, à Lessay et Vesly), j’ai été très heureux de signer un livre à l’attention de monsieur le Maire, et de discuter longuement de l’histoire de ma famille, mi-ukrainienne mi-normande, tragiquement réunie en Allemagne en 1944.A child of the land myself (the center Channel department is the sole cradle of all Beuve), I was delighted to autograph a book for the Mayor and discuss with him at length about the history of my own family, half-ukrainian, half-normand, all tragically reunited somewhere in a German prisoner camp in 1944.

Arnaud Roy et la FFM44
Quelques jours avant l’Open, Arnaud Roy s'est entretenu en privé avec des habitants et des habitantes de Sainte Mère – Église qui ont vécu la bataille de Normandie en 1944. Il a recueilli des témoignages poignants.Few days before the tournament, Arnaud Roy met privately with the residents and inhabitants of Sainte Mère - Église - who lived through the Battle of Normandy in 1944.



Le devoir de mémoire n’est pas le privilège du vainqueur. Si vous passez dans la région, n’oubliez pas de visiter aussi le cimetière allemand d’Omaha Beach.
German cemetery at Omaha Beach, don’t forget it neither.

______________________________________________________


Le tournoi - the tournament

Le tournoi s’est donc déroulé dans le plus grand sérieux, mais l’ambiance reste toujours très détendue et amicale. La plupart des joueurs se connaissent, ou se reconnaissent. Des équipes « régulières » se sont formées et font le déplacement, comme par exemple de Lyon, de Paris (Team Keller), de Belgique ou de Marseille (Team du Sud), en attendant les Anglais, les Américains et le retour notre ami Sergueï, de Moscou, qui s’était déplacé pour la première occurrence en 2009.Therefore, the ambiance, very friendly as usual, was more solemn in this third occurrence of the French Open. New players attended, reaching 72 participants, but it was also the opprtunity to renew the contact with "regulars". Many of them created local teams, in Belgium, Lyon, Marseilles (Team du Sud) or Paris (Team Keller). For the next years, we're looking forward to meeting other countries during the Open, starting with UK and US players, and our friend Sergueï, from Moscow, who attended the first Open in 2009.
Des jeux, des livres,
et l’histoire
Games, books,
and history
Le Guide Tactique et Stratégique est avant tout un livre « technique », assez poussé d’ailleurs, à propos d’un jeu, le genre de livre qu’on commence à bien connaître dans la maison Praxeo. Mais le thème traité impose quelques rafraichissements histori-ques, bien présents, sur tous les fronts de la Seconde Guerre mondiale.The Tactical and Strategic Guide (available in French only for the moment), is definitely a "technical" game book, as Praxeo publishing usually makes. Meanwhile, history is present, and all theaters of WWII are documented.
Pas une bataille, pas un scénario, pas un concept tactique n’est présenté sans son contexte historique (l’encadré « Pour mémoire » en bas). La majorité sont signés Jacques « jdrommel » David.
Nous parlerons du volet technique ultérieurement. Suivez le blog.
All battlefields, scenarios and tactical concepts are followed by historical inserts named "Pour Mémoire", most of them written by Jacques "jdrommel" David. I'd like to keep history in the heart of this page. Therefore, we'll talk of tactics in other new articles (very soon).






Liens Mémoire 44 - Links ('M44)

Open de France de Mémoire 44 (sur le site de la Fédération Française de Mémoire 44)
Open de France de Mémoire 44 (sur le forum Days of Wonder)
Le Guide Tactique et Stratégique (Praxeo)
Plus d’articles M44 sur ce blog

Liens institutionnels - Links (history)

Omaha Beach Memorial www.omaha-beach-memorial.org/fr.htm

Othello : c'est top !

Loading...

Le go : le jeu le plus ancien

Loading...

Découvrez le Mah-Jong moderne

Loading...

Shogi, les échecs japonais

Loading...

Xiang-Qi, le plus pratiqué au monde

Loading...

Poker de tournoi

Loading...

Backgammon de tournoi

Loading...

On ne présente pas les échecs

Loading...