16 déc. 2010

[M44] Winter Wars - La bataille des Ardennes

Winter Wars - La bataille des Ardennes






Le 16 décembre 1944, il y a 66 ans jour pour jour, l'Allemagne lançait une opération de grande envergure sur le front ouest : la contre-offensive des Ardennes. Le système Mémoire 44 vient de se doter d'une extension sur ce thème, à la grande satisfaction des joueurs et des amateurs d'histoire.

Histoire


Au moment où l'équilibre des forces à l'est est écrasant, de l'ordre de 7 contre 1 en faveur des Soviétiques, la situation reste indécise à l'ouest. Montgomery vient de stabiliser le front nord aux Pays-Bas après la difficile opération Market Garden de septembre. Néanmoins, Aix-la-Chapelle, Aachen, est la première grande ville du Reich tombée aux mains des Alliés. Les Américains d'Eisenhower, Bradley et Patton tiennent "le sud", c'est-à-dire la ligne Maginot, le Luxembourg et la Belgique. Après la trouée de Saverne, la deuxième Division Blindée est entrée dans Strasbourg le 23 novembre. Le serment du Général Leclerc est tenu. Six mois après le débarquement de Normandie, les troupes sont épuisées mais la machine logistique fonctionne à merveille et les Alliés se préparent à passer noël dans les pays libérés, du "bon côté" de la frontière, avant de pénétrer profondément en Allemagne début 1945. Après de lourds affrontements à Bitche début décembre, la Belgique est en effet le premier état occidental entièrement libéré. La victoire semble proche, et Eisenhower manœuvre - politiquement, surveillant la vitesse de progression des Soviétiques, en attendant sa nomination promise au rang de chef suprême des armées Alliés sur le front ouest.

À la frontière dans les Ardennes belges, réputées une fois de plus "infranchissables" par une armée blindée. Tout est calme. Sereins, les américains ont positionné au carrefour des trois frontières (Luxembourg, Belgique, Allemagne) les jeunes recrues de la 106e division d'infanterie. Il était difficile d'interpréter l'arrêt des reconnaissances allemandes sur le terrain comme une alerte, puisqu'elles furent remplacées par des reconnaissances aériennes, dont les moteurs masquaient le bruit des Panzer et des camions tracteurs d'artillerie à travers les massifs boisés.

C'est ici (et plus au sud) que surgissent le 16 décembre 1994, les Ve et VIe armées blindées, dirigées sur le terrain par les généraux Walter Model, vétéran du front est, et Sepp Dietrich, secondé par le tristement célèbre Joachim Peiper, responsable du massacre de Malmedy. À l'état-major du Reich, Hitler en personne dirige les opérations. Le Maréchal von Rundstedt fait semblant de ressortir les archives du plan Fall Gelb, l'invasion de la France en 1940... archives détruites par les bombardements depuis plusieurs années.

Les ambitions d'Hitler sont immenses : percer les lignes alliées, traverser la Meuse à Dinant, contourner Bruxelles et atteindre Anvers, couper en deux les armées anglaises et américaines et encercler toutes les troupes alliées au nord. L'analogie avec le plan Fall Gelb de 1940 est frappante : les premiers objectifs sont les mêmes jusqu'à Sedan, puis Anvers était Abbeville, Rotterdam était Dunkerque. À l'issue de l'opération Wacht am Rhein, Hitler souhaite négocier la paix sur le front ouest avec les Alliés encerclés, puis sauver à l'est ce qui peut encore l'être, tant que les Soviétiques progressent pas à pas, au prix de lourdes pertes, devant Budapest, visant Vienne, avant de menacer les frontières du Reich et Berlin. Soucieux du danger de la traversée de la Meuse, le plan alternatif de Model a été écouté par le Führer - une fois n'est pas coutume -, mais refusé. La Wehrmachrt et les SS reçoivent l'ordre formel d'aller à Anvers.





Oui mais voilà, en face, il y a Patton...


L'opération Wacht am Rhein n'a pas atteint pas ses objectifs, mais il ne fait aucun doute aujourd'hui qu'Hitler en personne a décidé par ce plan que les Soviétiques atteindraient Berlin avant les Anglo-américains. Il pensait sincèrement pouvoir encore gagner la guerre à l’ouest.


Place au jeu !

Mémoire 44, c'est toujours 4000 scénarios publiés, dont 5 nouveaux "simples", 4 breakthroughs et 1 overlord, Fusillade à Neffe, présenté ici. Le packaging de DOW est toujours aussi impeccable. La boîte est lourde et bien remplie.

Pour M44, 2010 a été l'année du format breakthrough, d'après moi supérieur à l'overlord. C'est dans Winter Wars qu'on trouve le set de cartes spécialement conçues pour le format breakthrough. Testées dans un premier scénario Peiper à Stoumont (6792), elles s'avèrent redoutables d'efficacité. Les cartes Reconnaissance, Accrochage et Attaques permettent, en plus des activations habituelles, de déplacer d'autres unités. On y gagne en mobilité, un plus indéniable en breakthrough. Certaines cartes Tactique ont été judicieusement revisitées, mais je laisse un peu de place à la surprise...


Le format breakthrough,c'est ça !


Comme d'habitude, les règles sont téléchargeables gratuitement.

Nouvelles unités

Signalons trois améliorations, que dis-je, trois soulagements, trois révélations, apportées enfin par Winter Wars : les Mitrailleuses lourdes (que les vieux grognards de Squad Leader et ASL attendaient depuis le tout premier scénario), les Blindés anti-char et les Canons lourds anti-char de 88 mm.


Une météo exécrable

Couplés aux règles de Chute de neige et Visibilité réduite, les Blindés anti-chars manoeuvrent admirablement, y compris dans sur les champs de batailles accidentés des Ardennes. Une réussite. Vulnérables et pris pour cibles systématiquement, ils ne sont pas "trop" puissants, la juste mesure. Bien manœuvrés, ils forment même l'épine dorsale de toute position défensive et apporteront souvent la dernière médaille, mais le joueur qui base son attaque en début de partie sur cette nouvelle unité va aux devants de graves déconvenues. Bravo aux concepteurs.


L'aviation est en sommeil

Les cartes breakthrough ne contiennent qu'une seule carte Attaque aérienne. De plus, les règles météo et tous les scénarios Winter Wars poussent le mauvais temps pendant toute la campagne. C'est un peu dommage, car les Alliés ont utilisé beaucoup d'avions pour stopper puis repousser les Panzer. Le ciel s’est éclaircit à partir du 23 décembre, une météo dont Patton a immédiatement profité pour contre-attaquer. Le champ de bataille se prête à de formidables Interdictions au sol que les adeptes de l'Air Pack, dont je fais partie, devront se passer pour le moment.


Le renouveau de l'esprit troupier

Toutes ces règles renforcent l'infanterie et "l'esprit troupier". Les Cartes de Combat d'Hiver empruntées de l'extension Battle Map #3 Stalingrad et adaptées aux terrains boisés le confirment. Reformulation : l'ambiance est ténue, les batailles très disputées, les scénarios tous complexes. Une délectation pour les joueurs expérimentés. Winter Wars renouvelle complètement la gamme.


Où sont les Tigres ?

Il est difficile d'expliquer l'absence de Tigres sur ce front, du moins dans les premiers scénarios proposés. Les heureux possesseurs de Battle Map #2 ont tout loisir de remplacer les blindés d'élite par des Tigres, tellement réussis. Dans mes précédentes études techniques, j'évaluais une unités de Tigres de force équivalente à une unité blindée qui aurait 5 figurines. Du point de vue historique, les Tigres étaient essentiellement déployés au nord, sous le commandement de Peiper. Conclusion: le breakthrough Stoumont est un bon candidat aux Tigres.


La mobilité avant tout

Les conditions météorologiques diminuent la puissance de feu des unités, sauf en combat rapproché. Gênés par la neige, les blindés perdent en rapidité. Il en résulte une meilleure cohésion des troupes d'assauts mixtes (infanterie + blindés + unités de soutien), dont la mobilité est accrue par un très grand nombre de routes. Les scénarios sont plus fastidieux à installer, mais le plaisir de jouer est au rendez-vous.


Conclusion

Cette nouvelle extension est une réussite, et justifie que je ressorte mes livres d'histoire. Winter Wars nous plonge dans une terrible ambiance de froid et d'acier, et cet article n'a d'autre vocation que d'y faire honneur, pour mieux le faire partager.

Les débutants demandent souvent quelles extensions acquérir pour démarrer. Winter Wars permet une nouvelle approche : Mémoire 44 boîte de base + Plateau Hiver + Breakthrough + Winter Wars qui couvre tout le front ouest.


Praxeo Service Plus

Voici de quoi profiter pleinement de la dernière extension de M44.
Tous les scénarios de la bataille des Ardennes !

En bleu : les scénarios officiels de Days of Wonder
En violet : les scénarios du front.



Sur cette carte (cliquez pour agrandir), vous trouverez tous les identifiants de scénarios Officiels et "du Front" qui couvrent la bataille des Ardennes. J'ai retenu tous les scénarios officiels, et ceux du front que j'ai jugés dignes d'intérêts (une grande majorité), respectant un cahier des charges minimal : rapports de batailles enregistrés, descriptif historique renseigné, carte cohérente. J'ai pu en oublier. Aussi, si vous pensez qu'un scénario absent mérite de figurer sur cette carte, eh bien, vous êtes sur un blog... Proposez.


Ardennes nord

16-17 Dec. [Officiel WW] Bataille du Schnee Eifel (6760 FR, EN)
17-18 Dec. [Officiel M44/AP] Villages jumeaux (0021 FR, EN/3787)
18 Dec. [Front Bakoun] Dernière chance à Cheneux (6418 FR)
19 Dec. [Officiel WW] Fusillade à Neffe overlord (6780 FR)
19-20 Dec. [Officiel WW] Peiper à Stoumont breakthrough (6792 FR, EN)
20-22 Dec. [Officiel M44/AP] Saint-Vith (0020 FR, EN)
20-23 Dec. [Officiel M44] Baraque de Fraiture (1363 FR, EN)
20-23 Dec. [Officiel WW] Baraque de Fraiture (6775 FR, EN)
20-23 Dec. [Front jdrommel] Baraque de Fraiture (2817 FR, EN)
21 Dec. [Front Mammuthka] Battle of Malmedy (1746 FR, EN)
21-22 Dec. [Officiel M44/AP/WW] Au secours de « Peiper » (1242 FR, EN/3684 FR, EN/6783 FR, EN)
23 Dec. [Officiel WW] La fuite de Salmchâteau breakthrough (6777 FR, EN)


Ardennes sud

16-18 Dec. [Front 50th] The Bulge pushes out (7090 EN)
16-17 Dec. [Officiel WW] Clervaux – La route de Bastogne (6783 FR, EN)
17 Dec. [Officiel Open de France 2009] Fort Alamo à Clervaux (5523 FR, EN)
19 Dec. [Officiel M44/WW] Le piège de Longvilly team Cherry (1310 FR, EN/6782 FR, EN)
19 Dec. [Front Mithir] Ardennes - team Cherry (1551 FR, EN)
19 Dec. [Officiel WW] Wardin team team O’Hara (6766 FR, EN)
19 Dec. [Front Brummbär44] Hellcat – Race to Noville (6314 FR, EN)
20 Dec. [Officiel BT] Repli vers Foy breakthrough (6380 FR, EN)
23-24 Dec. [Officiel WW] Résistance à Marvie breakthrough (6776 FR, EN)
30 Dec. [Officiel M44/AP] Corridor ouest de Bastogne (1252 FR, EN/3685 FR, EN)
30 Dec. [Officiel M44/AP] Corridor est de Bastogne (1253 FR, EN/3686 FR, EN)
30 Dec. [Officiel WW] La contre-attaque finale breakthrough (6794 FR, EN)


Siège de Bastogne

20-25 Dec. [Front CORSAIR91] Défendre Bastogne breakthrough (6800 FR, EN)
20-27 Dec. [Front nstanley69] Siege of Bastogne (6788 FR, EN)
20-27 Dec. [Front player guy] Siege of Bastogne (6057 FR, EN)
23 Dec. [Front nemesszili] Bastogne (5742 FR, EN)
25 Dec. [Front nemesszili] Christmas of the Eagles - Breakthrough to Bastogne (6409 FR, EN)
25 Dec. [Front WARPLAYER] Bastogne (1104 FR, EN)
30 Dec. [Officiel M44] Bastogne overlord (1254 FR, EN)


Ardennes ouest

Aucun scénario publié à ce jour... étonnant.


Échelle opérationnelle (grande bataille)

16-23 Dec. [Front 50th] Battle of the Bulge breakthrough (6736 FR, EN)
16-23 Dec. [Front 50th] Battle of the Bulge overlord (5896 FR, EN)

Bien sûr, tous les scénarios antérieurs à Winter Wars peuvent être relookés et modernisés en appliquant les nouvelles règles.


Pour aller plus loin :
Command Ops. Battle of the Bulge


Les passionnés d'histoire apprécieront MÉMOIRE 44 et Winter Wars, mais les plus exigeants se dirigeront aussi vers le chef d'œuvre du moment sur le thème de la Contre-offensive des Ardennes.


Cliquez sur l'image pour voir la vidéo




La presse et les joueurs sont unanimes : Command Ops - Battle of the Bulge (Matrix Games) révolutionne le wargame. Des règles d'activation d'une grande modernité, leurs conséquences en temps réel, l'apogée de l'échelle opérationnelle. Prendre des décisions n'est pas difficile, Command Ops. Battle of the Bulge nous apprend surtout à les assumer, car à cette échelle, le joueur ne commande pas directement ses troupes : il leur donne des ordres de manœuvres, que les officiers et sous-officiers exécutent sagement sur le champ de bataille. Les erreurs de jugement ne pardonnent pas.




Liens

Voici quelques liens utiles arbitrairement sélectionnés.

Days of Wonder - Winter Wars

La contre-offensive des Ardennes
sur Wikipedia (français, English)

Fortress Australia Outpost
(plein de longues videos)



Praxeo : pages des jeux de société
(Tous les articles sur Mémoire 44)

Mémoire 44 online
(Jouez Saint-Vith dans les Ardennes)

Technique : Les anti-chars (sur le Forum M44)
WW Météo et Tigres (sur le Forum M44)



Alexis Beuve
(c) Praxeo 2010

Othello : c'est top !

Loading...

Le go : le jeu le plus ancien

Loading...

Découvrez le Mah-Jong moderne

Loading...

Shogi, les échecs japonais

Loading...

Xiang-Qi, le plus pratiqué au monde

Loading...

Poker de tournoi

Loading...

Backgammon de tournoi

Loading...

On ne présente pas les échecs

Loading...